Let’s start a band

Amy MacdonaldIl y a les concerts gratuits et ceux qui sont si chers qu’on ne peut s’en offrir qu’un par an (au maximum ;-)). Il y a aussi les disques, les clips à la télé ou sur YouTube, deezer, la radio… La manière dont nous consommons la musique varie en fonction du lieu et du moment, et parfois nous nous demandons pourquoi nous sommes en train de payer exactement.
Comme sans doute des millions de personnes au monde, j’aime la musique au point de payer pour pouvoir chanter avec d’autres ! Et j’ai du mal à comprendre comment certains peuvent vivre sans chanter et être heureux. Pour moi, on devrait chanter comme on respire, comme on mange, comme on parle ou comme on écrit. Ça fait partie des plaisirs de la vie et c’est sans doute parce que je vis la musique de cette façon qu’elle est toujours restée pour moi un loisir.
L’année dernière, j’ai offert à quelqu’un qui m’est cher deux places pour aller voir Gérald de Palmas au Zénith. Nous avons donc partagé une très belle soirée avec cet ami qui, aussi incroyable que cela ait pu me paraître, assistait à son premier concert alors qu’il est grand amateur de musique par ailleurs.
Je dis cela mais, à bien y réfléchir, je n’ai pas tant de concerts que ça à mon actif non plus. Je me demande même si les fois où je me suis retrouvée sur scène en famille, en groupe, ou avec une chorale ne sont pas plus nombreuses que celles où j’ai été spectatrice dans une salle de concert.
Mais pour en revenir à mon ami, qui ne savait pas ce qu’il ratait, il se demandait avant Gérald quel était l’intérêt d’aller voir un artiste sur scène. C’est vrai que de nos jours nous sommes tellement habitués à entendre des morceaux interprétés de façon « parfaite » ou en tout cas avec une qualité sonore et une absence d’erreurs telle que nous pouvons nous demander à quoi bon aller écouter quelque chose qui ne peut qu’être « moins bien » en live ? Alors que ce sont justement les différences par rapport à la version enregistrée qui sont appréciables en concert. Et puis, sur scène, les musiciens sont là, avec nous. Ils jouent pour nous et ils enchaînent les morceaux, d’un trait, sans possibilité aucune de « couper-coller » pour remplacer une mauvaise prise par une meilleure. Sans parler de ce qu’ils nous racontent entre les chansons et de la possibilité que nous avons de leur donner, en échange de leur musique et du bonheur qu’ils nous procurent, nos applaudissements (et cris hystériques ;-)) reconnaissants.
Malgré tout ce que je viens de dire, à l’heure de choisir une vidéo pour parler d’une chanson, j’hésite toujours entre un enregistrement de concert et la version réalisée en studio. Pour Let’s start a band, de Amy Macdonald, je préfère démarrer par la version officielle. Je me dis en effet que pour qui ne connait pas la chanson et souhaite la découvrir, ce sera plus facile de l’apprécier ainsi. Pour les autres, ou pour les mêmes mais dans un deuxième temps, voici une version live, dans une ambiance de fin de concert, avec une Amy devenue blonde. Je dois cette découverte à Georg, que je remercie pour avoir traduit les paroles à l’espagnol sur son blog, spécialement, suite à une suggestion de ma part. A vous maintenant de me dire laquelle de ces versions vous plait le plus… ou le moins !

Publicités

A propos auxecrires

Femme, mère de 2 enfants, quadra, habitant en région parisienne...
Cet article, publié dans en français, musique / musica, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s