291 jours d’absence

Avez-vous lu Don Quichotte de Cervantes ? En partie ? En entier ?!
Moi, je ne connais que les quelques passages étudiés en cours, au Lycée Français de Montevideo, il y a déjà bien longtemps. Mais ce dont je me souviens bien, pour l’avoir entendu dire à mon père un jour, c’est que tout au long de cette œuvre, les deux personnages principaux – Don Quichotte et son compagnon Sancho Panza – évoluent, et que leur transformation consiste en une « quichottisation » progressive de Sancho avec, en parallèle, une « sanchisation » du Quichotte. Un glissement de certaines caractéristiques de l’un vers l’autre, résultat de leur interaction, qui s’opère au fur et à mesure qu’ils partagent des aventures.
Je pense à cette histoire assez souvent, à chaque fois que je constate des changements d’attitude dus à l’influence d’une personne sur une autre ou lorsque je me trouve face à des exemples d’inversion de rôles.
Cette semaine, mon fils cadet – 9 ans – et moi avons partagé une soirée en tête à tête à la maison. Avant d’aller nous coucher, nous nous préparions dans la salle de bains quand, au moment de poser ma brosse à dents, je l’entends me dire :
– Tu n’as pas dû bien les laver, puisque tu as commencé après moi et que tu finis avant… Et toc ! Voilà comment il met à profit mes enseignements. Si l’élève n’a pas encore dépassé le maître en matière de brossage de dents, il en prend le chemin question « leçons à donner aux autres » ;-).
Le lendemain matin, je me retrouve au même endroit de l’appartement, en train de me dépêcher de commencer ma douche car, pour changer, nous ne sommes pas en avance.
J’ouvre le robinet et, deux minutes après, mon fils commence à me parler à travers la porte.
Je ne t’entends pas, lui dis-je. C’est pas la peine de crier, ça ne sert à rien. Attends que je sorte. J’en ai pas pour longtemps.
Mais il me connaît bien et il sait que ça peut durer un petit moment… Alors, il insiste et je finis par penser qu’il a vraiment quelque chose d’important à me dire. Enervée, je débloque le verrou pour qu’il puisse entrer et me parler à travers le rideau de douche.
Ils en sont où les deux qui ont été capturés il y a genre 240 jours ?
Mais de quoi tu me parles ? J’en sais rien. Tu en es où, toi ? Tu es habillé ? Et le goûter, tu l’as préparé ?
Non, mais dis-moi juste s’ils ont été libérés !
Mais je ne sais pas. Qui a été capturé ? Où ? Je ne vois pas de qui tu parles. Tu sais, moi, ces derniers temps, je n’écoute plus les infos. Va te préparer s’il te plaît, on va être en retard.
Ok, mais 240 jours, ce n’est pas « ces derniers temps », tu devrais être un peu au courant !
Re-et toc ! Et il est parti. Cela m’a tellement étonnée, que j’en ai parlé à son père au téléphone un peu plus tard dans la matinée. Et après, j’y ai encore réfléchi.
C’est vrai, ce n’est pas possible. Certes, j’étais ailleurs, dans ma tête, dans mes soucis personnels que je voyais si gros, mais quand même. Pour la deuxième fois en seulement dix heures, mon fils inversait, en quelque sorte, les rôles. Alors, au lieu de m’énerver, pourquoi ne pas essayer d’entendre ce qu’il voulait me dire ?
Que je ne suis pas toute seule. Que je me dois d’être vraiment présente pour et avec lui, et aussi dans le monde où nous vivons, pour partager avec les autres ce qui doit nous préoccuper tous. Que je n’ai pas le droit de ne penser qu’à moi, de m’isoler dans mon monde…

© Reuters

Alors, pour commencer à essayer de me rattraper, je dédie ses lignes à Stéphane Taponier et à Hervé Ghesquière, journalistes à France 3, enlevés le 30 décembre 2009 au nord-est de Kaboul avec leurs trois accompagnateurs afghans, Mohamed, Satar et Ghulan, à qui je dédie ce texte également bien sûr. Et je m’engage à suivre dorénavant les nouvelles concernant leur captivité jusqu’à leur – très prochaine, je souhaite – libération.

Publicités

A propos auxecrires

Femme, mère de 2 enfants, quadra, habitant en région parisienne...
Cet article, publié dans autobiografia, en français, opinion, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s